• Lexique crypto et blockchain
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Lexique cryptos et blockchain contenant 17 définitions avec la lettre D


Pour vulgariser la crypto et la blockchain

DAG

DAG est l'acronyme de "Directed Acyclic Graph" (ou "graphe acyclique orienté" en français), qui est une structure de données utilisée dans certains protocoles de blockchain. Contrairement aux blockchains où les transactions sont regroupées en blocs et ajoutées les unes après les autres, les protocoles DAG permettent aux transactions de se produire simultanément, sans blocs.
Dans un DAG, chaque transaction est reliée à plusieurs autres transactions précédentes et suivantes, créant ainsi une structure en forme de graphe. Cette structure permet aux transactions de se produire en parallèle plutôt que séquentiellement, ce qui peut améliorer la vitesse et l'évolutivité du protocole. Certains exemples de protocoles DAG incluent IOTA et Nano.

Daniel Larimer

Daniel Larimer est un développeur de logiciels et un entrepreneur américain connu pour son travail dans le domaine de la blockchain. Il est le cofondateur de plusieurs projets blockchain populaires tels que BitShares, Steemit et EOSIO.
Larimer est considéré comme un pionnier de la technologie de la blockchain et est souvent cité pour son travail sur les systèmes décentralisés et les applications décentralisées. En dehors de la blockchain, Larimer a également travaillé sur des projets de logiciels open source et des technologies de la réalité virtuelle.

DAO

DAO est l'acronyme de "Decentralized Autonomous Organization" en anglais, qui peut être traduit en français par Organisation Autonome Décentralisée. Il s'agit d'une organisation autonome et transparente qui est gérée par un code informatique et qui est opérée sur une blockchain.
Le fonctionnement d'une DAO est basé sur des règles programmées dans un smart contract qui détermine les règles de prise de décision et la répartition des ressources de l'organisation. Les membres de la DAO détiennent des jetons de vote qui leur permettent de participer aux décisions et de voter pour les propositions soumises au vote. Chaque vote est enregistré dans la blockchain, ce qui garantit la transparence et l'intégrité du processus de vote.
Les DAO peuvent être également utilisées pour gérer des fonds d'investissement, des projets open-source, des projets artistiques, des associations, etc.
Toutefois, les DAO peuvent également présenter des risques tels que des vulnérabilités de sécurité, des problèmes de gouvernance et des risques réglementaires. C'est pourquoi il est important de faire preuve de prudence et de diligence lors de la création et de l'utilisation d'une DAO.

DApp

DApp est l'abréviation de "Decentralized Application" en anglais, qui signifie en français "Application décentralisée". Une DApp est une application qui utilise la technologie de la blockchain et de la DLT pour fonctionner de manière décentralisée, sans être contrôlée par une seule entité centrale.
Les DApps utilisent des contrats intelligents pour gérer les interactions entre les différents utilisateurs et les différentes parties prenantes. Les contrats intelligents sont des programmes informatiques auto-exécutables qui sont stockés sur la blockchain et qui sont déclenchés automatiquement lorsqu'une condition prédéfinie est remplie.
Les DApps sont généralement open source, ce qui signifie que leur code source est accessible à tous et peut être examiné pour s'assurer de leur sécurité et de leur transparence.
Les exemples de DApps incluent les applications financières décentralisées (DeFi) telles que les échanges décentralisés (DEX), les portefeuilles de crypto-monnaie, les jeux basés sur la blockchain et bien plus encore.

DDos

Un DDoS (Distributed Denial of Service) est une attaque informatique qui vise à rendre un site web ou un service indisponible en surchargeant ses serveurs avec un grand nombre de demandes simultanées provenant de plusieurs ordinateurs infectés. Ces attaques sont souvent menées à l'aide de botnets, des réseaux d'ordinateurs contrôlés à distance par un attaquant.
Les conséquences d'un DDoS peuvent être graves pour les entreprises ou les organisations qui en sont victimes. En effet, cela peut entraîner une perte de revenus, une détérioration de l'image de marque, une baisse de la confiance des clients et des partenaires, ainsi que des coûts élevés pour réparer les dégâts causés par l'attaque.
De plus, les DDoS peuvent être utilisés comme une tactique de diversion pour masquer d'autres activités malveillantes, telles que des tentatives de vol de données ou d'infiltration de systèmes informatiques.

Décentralisé

Le terme "décentralisé" se réfère à un système ou une organisation dans laquelle le contrôle et la prise de décision ne sont pas concentrés en un seul point ou une seule entité, mais plutôt répartis entre plusieurs acteurs indépendants.
Dans un contexte de blockchain et de cryptomonnaies, cela signifie que le réseau et les transactions sont gérés par une multitude de nœuds, plutôt que par une autorité centrale. Cela permet une plus grande sécurité, une plus grande transparence et une plus grande résilience du réseau.

DeFi

DeFi, ou Decentralized Finance, est un mouvement qui vise à créer un écosystème financier décentralisé, transparent et ouvert à tous, sans l'intervention d'intermédiaires centralisés tels que les banques ou les institutions financières.
Les applications DeFi sont construites sur la technologie de la blockchain, ce qui permet une sécurité, une transparence et une automatisation des processus financiers. Les utilisateurs de DeFi peuvent ainsi effectuer des transactions, investir, emprunter, prêter ou échanger des actifs numériques de manière décentralisée, en utilisant des protocoles et des smart contracts programmables, sans avoir besoin d'une tierce partie pour gérer leurs transactions ou de se conformer à des règles et des réglementations gouvernementales traditionnelles. Les protocoles DeFi les plus connus sont Uniswap, Compound, MakerDAO, Aave, et Curve.

Déflation

La déflation est un phénomène économique caractérisé par une baisse générale et durable des prix des biens et services dans une économie. Cela signifie que la monnaie a une valeur croissante et que les gens peuvent acheter plus de biens et de services avec la même quantité d'argent.
Cependant, la déflation peut avoir des conséquences négatives sur l'économie, car elle peut entraîner une baisse de la production, une augmentation du chômage, une augmentation de la dette, etc. Pour éviter cela, les banques centrales peuvent essayer de stimuler l'économie en baissant les taux d'intérêt ou en augmentant la masse monétaire.

Désinflation

La désinflation se réfère à une baisse de la croissance des prix dans une économie, c'est-à-dire que les prix augmentent à un taux plus lent qu'auparavant, mais restent tout de même en hausse. Contrairement à la déflation, qui correspond à une baisse généralisée et persistante des prix.
En d'autres termes, la désinflation est une période de ralentissement de l'inflation, alors que la déflation est caractérisée par une baisse des prix sur une période prolongée.

Difficulty Target

Un Difficulty Target (ou cible de difficulté en français) est un paramètre utilisé par certains protocoles de blockchain, comme Bitcoin, pour ajuster la difficulté de minage des blocs. La difficulté de minage correspond à la quantité de travail nécessaire pour résoudre un problème mathématique complexe et valider un nouveau bloc de transactions sur la blockchain.
Le Difficulty Target est ajusté périodiquement pour maintenir un temps de blocage moyen constant afin d'assurer la sécurité et la stabilité du réseau.

Dip

Le terme "dip" est un terme utilisé dans le jargon de la cryptomonnaie pour décrire une chute temporaire du prix d'un actif numérique. Le dip est généralement considéré comme une baisse de prix de 5 % ou plus en une courte période de temps.
Les dips peuvent être causés par différents facteurs, tels que les fluctuations du marché, les annonces négatives concernant l'actif numérique, les mouvements de vente massive, les manipulations du marché, les événements géopolitiques, etc.
Les investisseurs et les traders de cryptomonnaies utilisent souvent les dips pour acheter des actifs numériques à un prix inférieur à leur valeur potentielle. Ils attendent ensuite que le prix remonte pour réaliser un profit.

DLT

DLT signifie "Distributed Ledger Technology" en anglais, ou en français "technologie de registre distribué". Il s'agit d'une technologie utilisée dans la blockchain pour stocker des données en toute sécurité et de manière décentralisée. La DLT permet à des informations d'être stockées sur un grand nombre de nœuds de réseau à travers le monde, plutôt que dans une seule base de données centralisée.
La technologie de registre distribué est conçue pour être résistante à la censure, à la fraude et aux attaques malveillantes, car elle permet à tous les participants du réseau de vérifier les transactions et de valider les blocs de la chaîne. Cela crée un système de confiance basé sur un consensus entre les différents nœuds du réseau, ce qui rend la DLT particulièrement adaptée pour les applications financières et les contrats intelligents.
La DLT peut également être utilisée dans des applications non financières, telles que le stockage des données médicales, la gestion des chaînes d'approvisionnement, la propriété intellectuelle, la gouvernance électronique et bien plus encore.

Double spending

Le double spending est considéré comme une fraude dans la plupart des systèmes de paiement électronique, car il s'agirait d'une tentative de transférer d'une même somme à deux destinataires différents en même temps et en utilisant la même unité de monnaie, ce qui perturberait l'équilibre du système.
C'est pourquoi les protocoles de cryptomonnaies et de blockchain sont conçus pour empêcher le double spending grâce à des techniques telles que la preuve de travail (proof-of-work) ou la preuve d'enjeu (proof-of-stake).
Si une personne arrive à envoyer une même unité de monnaie numérique à deux destinataires différents avant que la blockchain ne soit mise à jour, alors la transaction la plus rapide peut être validée, tandis que l'autre sera annulée.

DPOS

Le DPOS (Delegated Proof of Stake) est un algorithme de consensus utilisé par certaines blockchains pour valider les transactions et produire de nouveaux blocs. Contrairement au consensus PoW (Proof of Work) utilisé par Bitcoin, qui repose sur la puissance de calcul des mineurs, le DPOS utilise un système de vote pour élire des représentants, appelés délégués, qui auront la responsabilité de valider les transactions et créer des blocs.
Les détenteurs de jetons ont la possibilité de voter pour les délégués de leur choix et les délégués les plus votés sont élus. Ces délégués sont ensuite récompensés pour leur travail en recevant des jetons.
Le DPOS est considéré comme plus rapide et plus efficace que le PoW, mais il est également plus centralisé car seuls quelques délégués ont la responsabilité de valider les transactions et produire des blocs.

Dump

Un dump fait référence à une chute rapide et importante du prix d'un actif numérique. Cela peut être dû à divers facteurs tels qu'une vente massive d'actifs numériques par des détenteurs importants, des nouvelles négatives affectant la cryptomonnaie, une liquidation forcée de positions à effet de levier ou une correction soudaine après une forte augmentation de prix.
Les investisseurs qui ne sont pas préparés à la volatilité du marché peuvent être pris au dépourvu par un dump et subir des pertes importantes. Les traders expérimentés peuvent chercher à tirer parti d'un dump en achetant des actifs numériques à prix réduit dans l'espoir d'un rebond ultérieur du prix.

Dust

Chez Binance, "dust" (poussière en français) fait référence à des fractions très petites de crypto-monnaies qui restent sur votre compte après avoir effectué des transactions. Ces petits montants sont considérés comme "poussière" car ils ne sont souvent pas suffisamment importants pour être échangés ou retirés.
Dans le passé, ces petits montants ont souvent été négligés ou perdus. Cependant, Binance a créé une fonctionnalité appelée "Binance Dust" qui permet aux utilisateurs de convertir ces petites quantités de crypto-monnaies en Binance Coin (BNB), la crypto-monnaie native de la plateforme Binance.
Cela permet aux utilisateurs d'utiliser ces petits montants pour payer les frais de transaction sur Binance ou pour effectuer des transactions plus importantes.

DYOR

DYOR est l'abréviation de "Do Your Own Research" qui signifie en français "Faites vos propres recherches". C'est un conseil souvent donné aux investisseurs en cryptomonnaies pour les encourager à effectuer leurs propres recherches avant de prendre une décision d'investissement.
L'idée est de ne pas se fier uniquement aux conseils ou opinions des autres, mais de faire ses propres recherches et analyses pour se faire une opinion éclairée sur un projet ou une cryptomonnaie.

La meilleure vente
Bitcoin et autres cryptomonnaies: Bien comprendre avant investir

Copyright (c) 2007-2024 Swingbourse.com
Tous droits réservés. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents et images sans l'autorisation expresse de Swingbourse.com. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à 3 ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.
Les informations diffusées par Swingbourse.com ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs et traders.
Le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition.
Info AMF :
Je ne détiens sur aucun des mes comptes personnels une action dont j'en fais l'analyse technique. Si c'est éventuellement le cas, je le précise clairement sous l'analyse ou l'article en question.
Selon la règlementation de l'AMF, je ne suis pas "CIF", donc pas compétent pour faire du conseil boursier. L'accès aux portefeuilles boursiers virtuels de swingbourse, n'offre à ses abonnés, qu'un regard sur ma méthodologie.
Les analyses graphiques n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une une sollicitation d'achat ou de vente de valeurs mobilières ou autre produit financier. Lecteur reste seul responsable de ses actes. N'oublions pas que toutes les analyses et articles de ce site n’ont qu’une portée pédagogique et informative. Le trader ou investisseur doit se faire son propre jugement avant d'investir dans un produit financier afin qu'il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale.
Crédit photos : Pixabay, Pexels, freepik